Polymont | University

CPF : Compte Personnel de Formation

Accès direct sur internet

Dès le 5 janvier 2015, chaque salarié pourra activer son compte personnel de formation sur le site www.moncompteformation.gouv.fr.

Il y consultera librement le nombre d’heures acquises ou encore les listes de formations possibles.

Une formation 
qualifiante avant tout

Peuvent être suivies, dans le cadre
 du compte personnel de formation,
 les formations dites «qualifiantes» (conduisant à une qualification ou une certification, accompagnant la validation des acquis de l’expérience ou permettant l’acquisition d’un socle de connaissances
 et de compétences). Les listes officielles
 des formations accessibles sont consultables sur l’espace personnel du site www.moncompteformation.gouv.fr.

24 heures de formation chaque année

L’acquisition des heures de formation est proportionnelle au temps de travail.

Tout salarié à temps plein acquiert
 24 heures par an pendant cinq ans, puis 12 heures par an pendant trois ans, jusqu’à ce que le plafond de 
150 heures soit atteint.

Les heures de formation acquises par le passé au 
titre du droit à la formation (DIF), non consommées au 31 décembre 2014, sont communiquées par l’employeur à son salarié. Elles peuvent être déposées sur le compte personnel de formation lors de l’inscription par le titulaire
 et pourront être utilisées avant
le 31 décembre 2020.

Pour tous les salariés, 
tout au long de leur vie

Le compte personnel de formation
 est ouvert pour tous les salariés
 et demandeurs d’emploi, dès l’âge 
de 16 ans et jusqu’à la retraite.
 Le compte est attaché à la personne. Les droits acquis sont conservés tout
 au long de la vie professionnelle, même en cas de changement d’entreprise 
ou de chômage.

Libre utilisation 
hors temps de travail

Pendant le temps de travail, l’autorisation de l’employeur est nécessaire sur le calendrier et sur le choix de la formation. En revanche, si la formation se déroule hors temps de travail, le salarié peut mobiliser son compte personnel
 de formation sans avoir à demander l’autorisation de son employeur.

Un conseil pour évoluer professionnellement

Avant de débuter un processus engageant, comme une formation ou une validation des acquis de l’expérience (VAE), le salarié peut faire appel au conseil en évolution professionnelle (CEP).

Il permet
 de bénéficier d’entretiens gratuits et confidentiels avec des spécialistes de l’évaluation des compétences, de l’emploi et de la formation. 
Le salarié y est accompagné pour évaluer ses atouts, pour
 répondre à ses questionnements
 sur ses acquis et étudier ses possibilités d’évolution professionnelle. Toutes les informations utiles sur le CEP sont disponibles sur http://travail-emploi.gouv.fr/.

Polymont University © 2015 - Tous droits réservés