Polymont | University

Oracle Prise en main

Objectifs : Une formation Oracle complète  pour découvrir tous les …

STUDENTS ENROLLED

    Objectifs :

    Une formation Oracle complète  pour découvrir tous les concepts du système et les différentes façons de les utiliser concrètement tout en disposant d’une vue claire sur l’architecture globale d’ORACLE.

    A l’issue de la formation vous serez capable de :

    • Concevoir efficacement une base de données Oracle (modèle relationnel, MCD)
    • Savoir mettre en oeuvre une base Oracle (tables, contraintes d’intégrités)
    • Comprendre le fonctionnement global d’Oracle (tablespaces, SGA, …)
    • Savoir dialoguer avec la base en utilisant le langage SQL
    • Optimiser vos requêtes SQL
    • Maîtriser votre environnement de travail sous Oracle
    • Sécuriser l’accès aux données
    • Comprendre le concept de transaction et des verrous

     

    Participants :

    Cette formation Oracle s’adresse à toute personne participant à un projet autour d’Oracle (concepteur, développeur, chef de projet, futur administrateur).

    Pré-requis :

    Il est nécessaire de connaître au moins un système d’exploitation de type graphique.

    Travaux pratiques :

    Chaque participant va construire de façon progressive son environnement de développement. A partir d’un modèle conceptuel de données réalisé en TP les participants prennent conscience de l’origine des données dans une base Oracle et des liens qui les unissent. Ensuite on passe à la création des tables qui seront utilisées tout au long du stage pour les manipulations SQL ainsi que pour la sécurisation des données.

    Durée :

    5 jours  (35 heures)

    Référence :

    BOPM

    Contenu de la formation :

    La conception d’une base Oracle

    Concevoir une base de données

    • Comment concevoir l’organisation des données ?
    • Besoin d’un formalisme pour les représenter (Modèle Conceptuel des Données)
    • Vocabulaire (entité, association, cardinalités, …)
    • L’impact des choix du concepteur
    • Exemples de modèles faux ou mal conçus
    • Exemples de modèles rencontrés dans des projets professionnels

    Le modèle relationnel

    • Pourquoi parle-t-on de base de données « relationnelle » (dépendances) ?
    • Se rapprocher du schéma de la base (MLD : modèle logique des données)

    Le modèle physique

    • Traduire un modèle logique en base Oracle (création de tables)
    • Qu’entend-on par contraintes d’intégrités (primary key, foreign key, not null,…)?
    • Pourquoi doit-on typer les données (integer, varchar, date, …) ?

    Remplir une base

    • Insérer des données dans les tables (insert)
    • L’intérêt des séquences
    • Attention aux violations de contraintes

    L’environnement de travail

    Les produits Oracle

    • Rôle d’ORACLE par rapport au système d’exploitation
    • Les différents produits Oracle (Server, Spatial, Application Server, …)
    • Comparaison avec d’autres SGBDR (SQL*Server, MySQL, Access, …)

    Les applications utilisées

    • Comment se connecter à une base Oracle (tnsnames.ora) ?
    • Spécificités de l’outil SQL*Plus
    • Exemples d’éditeurs pour les scripts SQL
    • Mise en page des résultats (set, format, …)
    • Stockage des résultats (spool)
    • Construire des requêtes SQL depuis un navigateur ( iSQL)

    Obtenir des informations sur la base

    – Philosophie du « rangement » des informations dans Oracle (catalogue)
    – Quelques questions classiques (clés, contraintes, schéma d’une table, …)
    – Changer d’utilisateur ou de base

    Le langage SQL

    Extraction simple des données

    • Forme générale d’une requête (select … from … where)
    • Filtrage de base (where, like, between, …)
    • Spécificités du SQL pour Oracle

    Mettre à jour les données

    • Les instructions insert, update, et delete
    • L’impact des contraintes d’intégrité (cascade)

    Les vues

    • Pourquoi associer une requête SQL à une vue ?
    • Différences vue/table ?
    • Et les contraintes d’intégrité ?

    Requêtes plus complexes

    • Extraire les données de plusieurs tables (jointure)
    • Trier les résultats (order by)
    • Opérations ensemblistes (union, minus, intersect)
    • Regroupement des donnés (group by)
    • Les fonctions d’agrégats (somme, moyenne, nombre, …)
    • Jointures multiples
    • Dans quel cas utiliser l’auto-jointure ?
    • Les tests en SQL (where exists …)

    Le PL/SQL

    • Les apports du PL/SQL par rapport au SQL
    • Rôle des triggers (déclencheurs)

    L’architecture globale d’Oracle

    Comment Oracle stocke les données ?

    • La séparation logique/physique (tablespace)
    • Les fichiers de données (datafile)
    • La finesse du stockage dans Oracle (extension, bloc, segment)
    • Comprendre la saturation d’un tablespace

    Rôle des fichiers journaux

    • Que contient un fichier de log ?
    • Comment Oracle les utilise ?

    Le fonctionnement d’Oracle en mémoire

    • Pourquoi Oracle doit structurer la mémoire ?
    • En quoi consiste la construction de la SGA (System Global Area) ?
    • Se connecter à une base ou une instance Oracle ?
    • Rôle de chaque processus (dbwr, lgwr, …)

    Les transactions

    Principes

    • Qu’est qu’une transaction ?
    • Comportement standard d’Oracle
    • Le rôle de l’utilisateur (commit, rollback)
    • La problématique des accès concurrents

    Verrous et accès concurrents

    • Exemples de blocages
    • Comment ne pas bloquer les autres (commit, type de transaction…) ?

    La sécurité des données

    Utilisateurs

    • Qu’est-ce qu’un compte utilisateur Oracle ?
    • Exemple de création de compte
    • Paramétrage de base d’un compte utilisateur (profil, droits)

    Protéger les données

    • Les droits proposés par Oracle sur les tables
    • Mise en oeuvre (grant, revoke)
    • L’utilisation des vues pour masquer certaines données

    L’optimisation des requêtes SQL

    Comment Oracle exécute une requête SQL ?

    • Les différents choix possibles pour Oracle
    • Obtenir des informations sur une requête (plan d’exécution)
    • Interpréter le temps d’exécution
    • Quelques statistiques normales selon le volume des tables, le type de requête,…

    Optimiser

    • Les règles de l’optimiseur
    • Créer des index
    • Générer des statistiques
    • Pourquoi les index peuvent nuire aux performances ?
    • Changer le plan d’exécution d’une requête

    Télécharger les documents

    Oracle prise en main
    Oracle prise en main READ MORE
    .pdf LESS

    Course Reviews

    No Reviews found for this course.

    TAKE THIS COURSE
    • Right now

    Date de début

    Le 2016-11-21

    Date de fin

    Le 2016-11-25

    Heure

    À 9:30

    Code

    GBD-030

    Télécharger le formulaire d’inscription.

    Polymont University © 2015 - Tous droits réservés